Pour faire une demande de rêve pour un enfant gravement malade, communiquez avec nous au 1-800-267-9474.

Étude d’impact Rêves d’enfants 2017

La réalisation d’un rêve a un effet positif et durable sur les enfants de rêve et leurs familles bien après l’expérience de la réalisation du rêve elle-même. Elle contribue au processus de guérison en procurant une distraction qui aide l’enfant à faire face au stress émotionnel et physique qui découle des traitements, renforce l’unité familiale et inspire l’enfant de rêve de façon durable.

L’Étude d’impact de Rêves d’enfants 2017 révèle comment la réalisation de rêves transforme les vies de nos enfants de rêve et de leur famille de façon significative et mesurable.

Télécharger l’étude d’impact 2017 de Rêves d’enfants

Nos histoires de rêves

Un voyage qui change une vie

En apparence, Matisse, 15 ans, est un adolescent en santé. Mais en réalité, il est atteint d’une grave maladie du cœur qui l’a toujours empêché de faire du sport ou simplement d’être actif comme les garçons de son âge. Il trouve parfois difficile d’être différent et à part des autres enfants de son âge. « Être un enfant malade, dit-il, c’est aussi la crainte de voir mon monde basculer tout d’un coup, la crainte de voir le jugement des autres soudain changer ou de voir ma place perdue. »

Plus tôt cette année, Matisse a pu réaliser son rêve de voyager avec sa famille dans un endroit exotique : l’île de Bali. Là-bas, ils ont exploré des paysages époustouflants, visité des temples majestueux et goûté aux mets savoureux de l’endroit. Et Matisse en a bien profité. « Chaque nouvelle chose semblait plus belle et agréable que la précédente, raconte-t-il. Je me suis rendu compte que j’abordais la vie avec un nouveau regard. »

En faisant son voyage de rêve, Matisse en est venu à changer sa perception du monde et de lui-même. « J’ai réalisé qu’il y a des gens qui voient en moi autre chose que la maladie et que, malgré la maladie, de nombreuses opportunités s’offrent à moi. En ce printemps 2017, je peux maintenant l’affirmer : je suis ma

Un voyage qui change une vie

En apparence, Matisse, 15 ans, est un adolescent en santé. Mais en réalité, il est atteint d’une grave maladie du cœur qui l'a toujours empêché de faire du sport ou simplement d'être actif comme les garçons de son âge. Il trouve parfois difficile d’être différent et à part des autres enfants de son âge. « Être un enfant malade, dit-il, c’est aussi la crainte de voir mon monde basculer tout d’un co ...

Alexis au sommet!

Témoignage de la famille d’Alexis qui a profité de chaque seconde de son voyage à Whistler. « Après la rencontre d'un ange, en février 2016 au CHUL de Québec, Sonia Perreault, coordonnatrice des rêves de la Fondation Rêves d’enfants, notre Alexis a réalisé son rêve d'aller skier à Whistler avec toute sa famille! » « Du pur bonheur, tout était sublime! On a eu la chance d'avoir une journée de solei ...

L’Australie fait battre le coeur de Xavier

En novembre 2015, Xavier a fait un arrêt cardiorespiratoire. Par chance, il a pu être transporté à l'hôpital rapidement, ce qui a permis à l'équipe médicale de le réanimer. Après avoir émis un diagnostic d'arythmie, l'équipe de cardiologie lui a implanté un défibrillateur afin de contrôler son rythme cardiaque. À risque de récidive, Xavier devra vivre avec son défibrillateur toute sa vie. Après ce ...

Rêveur, notre mascotte courageuse

Comme les enfants dont la vie a été transformée par Rêves d’enfants — et qui, à leur tour, ont transformé la vie des gens autour d’eux —, notre mascotte adorée, Rêveur, est une créature des plus courageuses. Elle apporte l’espoir d’un avenir meilleur et procure du courage à nos enfants de rêve. Rêves d’enfants offre à chaque enfant de rêve son propre Rêveur. Il reste avec eux jusqu’à la réalisatio ...

Ruby, l’une des premières enfants de rêve de la nouvelle population

Ruby est une enfant de 7 ans bien spéciale. Elle est l’une des premières à profiter de l’ouverture de nos critères d’admissibilité aux enfants atteints de maladies génétiques et neurologiques graves. Depuis la naissance, Ruby souffre du syndrome distal de la suppression 13q, une condition génétique rare caractérisée par la délétion d’une partie d’un chromosome. Ruby souffre de crises, de dysfoncti ...

Le rêve « titanesque » d’Alex

Alex, un garçon de 8 ans de Kanata souffrant d’histiocytose langerhansienne, a une passion bien particulière… le Titanic! Il possède tous les livres sur le sujet, a vu tous les documentaires et connait la chanson thème du film par cœur. Il ne rêvait que d’une chose, c’était de visiter le musée du Titanic, Titanic Belfast, en Irlande du Nord. Alors en août dernier, Alex et sa famille ont fait un vo ...

Le voyage de rêve de Gabo à LEGOLAND

Il y a trois ans, Gabo (9 ans) recevait un diagnostic de leucémie lymphoblastique aigüe. Chaque jour de son traitement, Gabo jouait avec des blocs Lego. Gabo aimerait devenir créateur de Lego et ingénieur, afin de pouvoir un jour créer et construire des ensembles Lego. Bien qu’il aime beaucoup assembler des jeux Lego, Gabo préfère construire ses propres créations, et son visage s’illumine lorsqu’i ...

Le rêve d’Isabelle

Isabelle a neuf ans et elle souffre d’hypertension pulmonaire, une maladie grave qui affecte les artères des poumons et du cœur, et qui empire avec le temps. Elle peut parfois devenir fatale. En dépit de sa condition, la maman d’Isabelle, Sarah, dit d’elle qu’elle « a une vivacité contagieuse, qu’elle est optimiste et qu’elle a une attitude positive ». À cause de sa condition, Isabelle souffre de ...

Le rêve de Jean-Hugo

Jean-Hugo, 17, est un grand amateur de sports! En plus d'avoir atteint les standards canadiens en natation l’année dernière, Jean-Hugo est un adepte de football universitaire! Malheureusement, en novembre dernier, il a reçu un diagnostic de leucémie lymphoblastique aiguë; il a dû arrêter de s’entrainer et d’aller à l’école. Afin de lui redonner de l’espoir et du courage, la Fondation Rêves d’enfan ...

Mika joue les héros

Le petit Mika n’avait que 18 mois lorsque les médecins ont diagnostiqué une leucémie. Comment expliquer à un si jeune enfant qu’il aura à suivre un dur traitement de chimiothérapie? Cathie, sa maman, a créé une fable dont son fils était le héros : « Je lui ai “avoué” qu’il était un superhéros, explique-t-elle en riant. Je lui ai dit qu’il devait avoir des piqures pour combattre les méchants! » Mal ...